A propos… de moi

Après avoir été journaliste dans la presse féminine, attachée de presse et avoir créé et dirigé ma propre agence de communication pendant 18 ans, j’ai souhaité transformer ma vie.
Ce choix n’a pas été simple, car les rouages de mon activité professionnelle étaient bien huilés. Simplement, au fil des années, j’ai éprouvé une immense envie de sortir d’une voie qui ne me correspondait plus, tissée de contraintes que j’avais moi-même créées.
J’ai découvert qu’au delà de la communication externe, l’essentiel pour être en phase avec sa vraie nature était de se relier à soi, en développant un système de communication interne.

Qui suis-je vraiment, quelles sont mes envies profondes, qui ai-je envie d’être, que vais je faire maintenant, comment me reprogrammer?
Toutes ces questions se sont imposées à moi. J’ai toujours guidé les autres, j’avais besoin désormais d’accéder à ma propre guidance.
Je désirais lier mes aspirations personnelles à mes aspirations professionnelles.

Intuitive de nature et passionnée par l’humain et son potentiel infini, j’ai modifié ma façon de penser et mon regard sur la vie.
J’ai misé sur moi et entrepris de me réinventer, animée par une puissante envie d’Être… j’aime, je vis, je vibre, je prends du temps pour moi au quotidien et j’apprécie la beauté de ce qui Est.
J’ai peu à peu créé une nouvelle réalité, en tournant mon regard vers l’intérieur, en cohérence avec mes désirs profonds.
Les transformations intérieures et extérieures ont été nombreuses. Elles sont tellement puissantes aujourd’hui que j’ai développé de nouvelles aptitudes.
Elles me permettent de me relier à qui je suis vraiment et d’aider les autres en faire de même.
Je suis convaincue que chacun d’entre nous a le pouvoir de se reconnecter à sa nature profonde, au delà des dictats de ses propres pensées limitantes.

A travers le site Je Suis La Clef, je vous invite à ouvrir votre esprit, à bousculer certaines croyances et peut-être découvrir ou redécouvrir des méthodes de développement personnel.
Informations, expériences et convictions sur des sujets qui interpellent de plus en plus de personnes sont détaillées sur le site.

Marie-Laurence Camus
Co-Auteure du livre:« Cette energie qui guérit » Itinéraire d’un guérisseur des temps modernes

J’ai des visions, réalité ou hallucinations ?

Mes premières visions ont commencé lorsque j’étais enfant. Je voyais des êtres qui n’existaient pas dans la réalité prendre vie dans ma chambre la nuit. Je me réveillais en pleine nuit et tout un monde m’apparaissait. Des silhouettes lumineuses de nurses et d’infirmières s’animaient, certaines promenant des enfants dans des landaus, d’autres s’affairant. C’était un ballai de va et vient de femmes vêtues de robes sombres, de tabliers blancs et de coiffes blanches qui s’orchestrait. Elles ressemblaient fortement aux nurses du 19 ème siècle. Je n’avais guère plus de 6 ans. Je dois dire que cela ne m’interpellait pas, et que je ne me posais aucune question à ce sujet. Cela fut quasi quotidien pendant plusieurs années.

Puis, plus rien dont je me souvienne avant de devenir une jeune adulte. C’est en habitant à Paris dans un immeuble ancien que des visions sont revenues. Je voyais des boules de lumière partout dans ma chambre la nuit, de couleurs bleues et vertes, d’environ 5 à 7 cm, elles se déplaçaient tranquillement. J’avais les yeux bien ouverts et étais très consciente, mais rien à faire, elles ne disparaissaient pas et prenaient leur aise. J’étais pétrifiée et n’osais pas dormir. J’attendais le petit matin pour enfin fermer les yeux. C’était à la fin des années 80 et le sujet n’était pas d’actualité, sauf à passer pour une illuminée. Il m’était difficile d’en parler à qui que ce soit. A peine quelques années plus tard, j’aperçus de temps à autre des silhouettes sombres près de moi la nuit, pas forcément bienveillantes d’ailleurs. Ensuite les choses ont évolué. Les êtres que je percevais étaient en couleur, les silhouettes étaient immenses et mesuraient 2 à 3 mètres. Un amérindien de grande taille et à la stature imposante m’est apparu à différentes reprises de nuit et de jour aussi.  Parallèlement à cela, des décors qui n’existent pas ont pris corps la nuit dans notre salon et la chambre à coucher. Pendant un temps tout m’est apparu sur fond jaune, comme si la pièce dans laquelle je me trouvais s’éclairait: tantôt un hagard à bois devant notre lit, une pièce décorée différemment avec des objets d’un autre temps, ou encore des machines futuristes avec des lignes lumineuses rouges s’invitaient au cours de la nuit… Cela restait visible quelques secondes mais suffisamment pour que je sois interpellée jusqu’à ce que mon mental me dise que ce n’était pas possible, produisant un retour immédiat à notre réalité.

Ont suivi des visions magnifiques: en Arizona le portrait d’une vielle amérindienne d’au moins 1 mètre carré au plafond pendant la nuit, à la maison une petite fée avec des ailes de papillon à la silhouette lumineuse rose fuchsia, à l’intérieur de la chambre en pleine nuit à la Réunion un triangle immense de lumière, vert avec 3 boules lumineuses vertes, dans notre chambre à coucher une étoile jaune de 4 mètres sur 4 visible sur toute la surface du plafond…Un monde lumineux et magnifique s’est invité au fil du temps.

C’est avec beaucoup de joie et de gratitude que j’accueille désormais ces merveilleuses manifestations. Elles sont de plus en plus belles et je n’essaie plus de voir la réalité telle qu’elle devrait être mais suis ébahie par ce que je considère comme des cadeaux.

Bien sûr cette question aurait pu se poser au fil du temps: ai-je accès comme de nombreux humains depuis la nuit des temps à un monde invisible ou bien ai-je des hallucinations?

Nous savons quoi qu’il en soit, que nos yeux captent et traitent de l’information lumineuse. Celle-ci est analysée par notre cerveau qui l’interprète. C’est ainsi que nous comprenons le monde qui nous entoure. Par ailleurs, nous savons également que différentes fréquences vibratoires cohabitent, et que nous sommes loin d’utiliser toutes nos capacités.

En ce qui me concerne, j’ai le sentiment que mon être capte des images, et de la géométrie qui existent sur des plans subtils et que je perçois en dehors des capacités visuelles habituelles. C’est à mon sens une faculté que nous avons tous, mais que nous n’utilisons que très peu.

Dans le domaine de la religion et de la spiritualité, la vision est reconnue comme une présence divine, que ce soit un esprit, ou un phénomène surnaturel.
La vision est distinguée de l’hallucination en ce sens qu’elle démontre une connection à un monde mystique.

Les visions ont été amalgamées avec les hallucinations dans nos sociétés modernes et sont plutôt considérées comme faisant partie des troubles mentaux. Force est de constater qu’il n’est pas simple de faire preuve de discernement. D’autant plus difficile en effet de faire la part des choses au sein de nos institutions, administrées par des défenseurs de principes scientifiques limités. Ceci ayant malheureusement contraints des personnes saines de corps et d’esprit à côtoyer l’asile.

Le culte du monde matériel et de la preuve scientifique sont devenus la boussole de nos contemporains, la nouvelle religion. L’obsolescence de la science est pourtant le principe même de celle-ci. En effet, elle évolue perpétuellement jusqu’à démontrer ces erreurs fondatrices. Ces mêmes erreurs se sont parfois transformées en dogmes devenus croyances auxquels nombreux sont ceux qui y adhérent aveuglément.

Dans notre société occidentale la vision s’est donc retrouvée supplantée par l’hallucination. Il n’est pas question de nier le phénomène d’hallucinations, étant bien entendu que si une personne en proie à celles-ci devient un danger pour les autres ou elle-même, il est nécessaire de s’en remettre aux institutions désignées comme étant compétentes en la matière. Maintenant une lecture élargie de ces phénomènes au sein de nos institutions psychiatriques pourrait certainement permettre de mieux appréhender ces manifestations.
A ce propos, Corine Sombrun  journaliste et co-auteur du livre « Chamanes », ayant expérimenté la transe en Mongolie, met en lumières les liens entre transe et neuroscience. La transe pouvant devenir un outil fantastique pour le monde psychiatrique et les personnes en prise à des hallucinations. Elle a d’ailleurs formé des professionnels du monde médical à la transe pour qu’ils l’induisent chez des personnes présentant des troubles psychiatriques divers. Les résultats de rétablissement sont prometteurs pour la suite.

De tout temps, dans les rituels de passage, de transformation, ou de connection aux ancêtres et au monde invisible, les visions ont permis de favoriser les liens avec la communauté, et de prendre conscience que quelque chose de plus grand que soi était à l’œuvre, au delà du voile de l’illusion du monde de la matière.
La visite de mondes non manifestés a toujours été expérimentée par les Chamanes du monde entier.

Par bonheur, la science évolue, bien que nombreux soient ceux à avoir oublié que cela était le principe même de la science. De toute évidence, la « vérité » diffusée à un instant T peut être contraire aux découvertes qui s’en suivent.

Le concept de la réalité évolue de façon vertigineuse aujourd’hui, nous sommes entrés dans l’ère du monde connecté.

J’ai pour ma part, l’intime conviction que ma conscience permet à mon cerveau de structurer une vison vibratoire.  C’est comme si je percevais l’information énergétique de l’espace dans lequel je me trouve. Elle peut apparaitre sous forme géométrique, humanoïde ou autre. Cette vision holographique à laquelle j’accède ou encore ces visions intérieures que je capte lors de séances que je réalise sont autant de cadeaux qui me permettent d’ouvrir des portes invisibles. J’entre grâce à cela en connection avec la vibration des personnes que j’accompagne. Quelle expérience exaltante!
Je suis reconnaissante et considère que mes visions sont autant de petits cailloux sur mon chemin que de cadeaux que je peux offrir à chacun.
Cela participe à part entière à mon cheminement spirituel et à mon évolution, au service des autres et du monde.

Avec enthousiasme et bienveillance,
Marie-Laurence Camus

 

 

 

 

Lâcher-Prise,
oui mais comment?

De nombreux ouvrages, thérapeutes, amis, vous conseillent certainement de lâcher-prise face à une situation que vous ne pouvez contrôler, où qui s’impose à vous sans que vous soyez d’accord avec celle-ci. C’est une bien jolie expression, facile à dire, et certainement une excellente solution. Oui mais voilà, cela est beaucoup plus facile à dire qu’à faire et puis, que signifie lâcher-prise concrètement?
Petite astuce pour l’avoir vécu…Lorsque vous êtes allé jusqu’au bout de quelque chose, un projet, une relation amoureuse à laquelle vous teniez, l’organisation d’un événement, d’un voyage, de votre mariage…il y a un moment où vous n’avez plus les cartes en main, ni la possibilité d’agir sur ce qui se déroule, ou sur la volonté d’autrui, c’est le bon moment.
Vous avez tout fait, en tout cas vous considérez avoir fait tout ce qu’il était possible de faire, vous y avez mis votre cœur, votre enthousiasme, votre dynamisme ou encore votre argent mais les choses ne se déroulent pas comme vous le souhaitiez, vous avez alors l’opportunité de lâcher-prise.
Il peut être question d’accepter la pluie alors que vous aviez tout organisé en fonction du beau temps, d’accepter une rupture alors que c’est l’amour de votre vie, d’accepter un retard imprévu alors que vous pensiez que ce rendez-vous, précisément, était déterminant pour vous…
Ayez à l’esprit que la vie a une imagination débordante, il s’agit en réalité de s’en remettre à elle, il est question à ce moment là de ressentir un certain détachement et d’avoir confiance, les possibilités sont infinies… Vous vous en remettez à ce qui est, car vous savez que vous ne pouvez plus rien influencer.
C’est ainsi que vous créez un espace de vacuité qui ouvre de nouvelles potentialités, cela vous soulage de surcroît et vous permet de faire corps avec le « ici et maintenant », de vivre les choses telles qu’elles se présentent, dans l’instant présent.
Ce n’est pas simple, le lâcher-prise ne se commande pas, il s’impose à vous, tout en vous libérant d’un poids. C’est à la fois un acte conscient et une acceptation sans faille, vous ressentez cet état de non résistance mentalement, émotionnellement et physiquement, vous acceptez ce qui se passe, même si cela ne correspond en rien à ce que vous aviez imaginé.
Cela ne veut pas dire que vous êtes d’accord, cela signifie simplement que vous arrêtez de vous battre contre les éléments, la volonté d’autrui ou encore les évènements extérieurs, vous entrez dans le flow et embrassez ce qui est.

Marie-Laurence Camus

Qu’est-ce que la Loi d’Attraction ?

La loi d’attraction est active à tout moment de la journée que nous le souhaitions ou non. En prenant conscience de ses principes et en leur donnant une direction propice à notre épanouissement, nous avons l’opportunité de devenir le créateur conscient de notre vie. Il devient alors possible d’attirer à nous une vie en phase avec nos désirs. Chaque pensée possède une fréquence, qui est scientifiquement mesurable et envoie une sorte de signal à l’univers. Les lois de celui-ci sont très précises et celle de l’attraction en est une, assurément. Ainsi, comme vous l’aurez compris, nous construisons à chaque instant un futur en correspondance avec nos pensées quotidiennes.

Nous influençons le cour de notre vie, en conscience ou par défaut, car nos pensées sont créatrices. Elles attirent à nous des expériences de vie en résonance avec leur fréquence. Mais ce n’est pas tout, nos pensées sont aussi à l’origine de ce que nous ressentons. Il vous est certainement arrivé de penser à quelque chose ou à quelqu’un de façon négative, et de vous rendre compte que de la colère ou du ressentiment étaient en train de prendre place en vous. A l’inverse, peut-être avez-vous eu l’occasion de vous replonger dans des souvenirs joyeux, en regardant des photos par exemple. Vous avez pu, en vous remémorant ces jours heureux, ressentir l’émotion de la joie. Ceci n’est bien-sur pas anodin.
Sachez par ailleurs que plus les pensées sont répétitives et/ou accompagnées d’une émotion, plus elles prennent de la puissance et modèlent notre réalité.
Il est donc important d’être à l’écoute de celles-ci et à l’écoute de nos sensations si nous souhaitons modifier notre vie de façon positive.
Car le pire peut, comme vous l’imaginez, faire aussi partie du résultat. En effet, si nous focalisons notre esprit sur un échec, il est probable que nous attirions à nous des situations d’échec, et si nous nous répétons en boucles des informations anxiogènes ou négatives nous risquons d’attirer ces éléments dans notre réalité.

Il est donc préférable de se concentrer sur des moments de vie heureux ou sur ce que l’on souhaite obtenir plutôt que sur ce que l’on redoute.
L’univers ne fait pas la différence entre ce qui est bon ou non pour nous, mais manifeste ce à quoi nous pensons.

Grâce à une prise de conscience de nos automatismes nous avons donc la possibilité d’observer nos pensées et nos émotions, et de les rediriger à notre convenance, afin d’obtenir le meilleur pour notre avenir.
J’ajourerai qu’il me semble nécessaire de poser une action. Si l’on part du principe que tout est en mouvement dans l’univers jusqu’au noyau de nos cellules, il il me semble naturel de se mettre en mouvement vers notre but.
A titre d’exemple, si je désire gagner à la loterie et que je ne joue pas au loto, il va être compliqué de réaliser mon vœu.

Pour une meilleure compréhension voici un récapitulatif pour activer dans le sens que vous désirez la loi d’attraction :

Fixez vous un objectif ambitieux et réalisable, pourquoi ne pas l’écrire : notez ce que vous souhaitez
comme si vous l’aviez déjà.

Soyez dans la gratitude de ce que vous avez , remerciez et visez plus grand.

Visualisez et imaginez tous les détails de la réalisation de votre souhait, soyez précis et ressentez la joie et le bonheur dus à la concrétisation de votre souhait.

Faites une ou plusieurs actions simples afin de vous mettre en mouvement, cela permettra de poser les premières pierres à l’édifice et la magie de l’univers opérera…

Petit conseil : Faites-en une habitude de vie et un mode de fonctionnement, il n’y a pas de limite à la créativité !

La loi d’attraction à la portée de tous !

Avec bienveillance et authenticité,

Marie-Laurence Camus

A la recherche du Bonheur !

Mais d’où vient ce besoin pressant d’être heureux, s’agirait-il d’un phénomène de société ?
De mon point de vue, nous nous sommes tout simplement perdus dans les antres de la consommation « plaisir » que nous avons confondu avec le fait d’être heureux.
Il est vrai que la société nous a fait croire, après les années 70, que le bonheur ne se trouvaient pas dans la liberté d’être, mais plutôt dans le fait de consommer, dans la réussite et la reconnaissance des autres.

Il est devenu nécessaire d’avoir de plus en plus d’argent pour être heureux, d’avoir un niveau de vie aussi haut que possible, et de s’offrir des biens de consommation pour satisfaire nos envies compulsives… Nos besoins se sont multipliés et de façon grandissante : électricité, téléphones, ordinateurs, wifi, produits de beauté, pharmaceutiques, d’entretien, et tout un tas d’accessoires divers et variés dont on ne sait rapidement plus quoi faire, tant il y a de nouvelles versions pour les remplacer…

Il est par ailleurs devenu douloureux ne pas avoir suffisamment d’argent, car c’est aujourd’hui la seule option pour vivre dans des conditions décentes. Se retrouver en manque d’argent pour payer les produits de consommation courante est une véritable spirale infernale. Nous ne savons et ne pouvons plus vivre autrement, on ne nous laisse d’ailleurs pas vraiment d’autres options. Quelques-uns arrivent à vivre de façon autonome en dehors du système, mais il faut de fortes convictions, beaucoup de volonté et de courage pour réussir à vivre à contre-courant.

Mais alors dans ces conditions, comment faire pour être heureux ?

J’ai le sentiment que les générations précédentes ne se posaient pas autant de questions sur le bonheur. Ceux qui vivaient à la campagne étaient quoi qu’il arrive connectés à la terre et aux saisons de façon tout à fait naturelle. Il était possible de cultiver la terre et de pourvoir à ses besoins en toute indépendance.
Les opportunités de distraction, d’échange et de d’amusement des villes étaient nombreuses. Les citadins aisés possédaient des maisons secondaires en dehors des villes, où avaient de la famille à la campagne. Il était naturel pour chacun d’aller au vert ou en bord de mer de façon régulière.
Les conditions de vie permettaient, dans notre pays tout au moins et pour la plupart des hommes d’avoir accès à la nature.

La connection à la nature, est à mon sens l’une des clefs, si tenté bien sûr, que nous prenions le temps et que nous ayons l’esprit suffisamment libre pour réussir à profiter de ses bienfaits.

Nous avons je crois, oublié que le bonheur se conjuguait avec le verbe être, et non avec le verbe avoir.

Nombre d’entre-nous n’arrivent plus faire la différence entre la course à la conquête du plaisir et le ressenti intérieur du bonheur.
En même temps les esprits s’ouvrent, nous réalisons que ce que nous offre la société n’est pas forcément la route vers le bonheur. Nous sommes de plus en plus conscients de nous-mêmes et de nos véritables envies.

Alors pourquoi pas en effet, partir à la recherche du bonheur, en toute simplicité. Vous pourriez être surpris par votre capacité à le trouver. Il est partout et en tout, apprenez à l’observer, à le saisir et l’apprécier.

Pour ma part, je vis aujourd’hui des états de bonheur à différents niveaux.
Je suis désormais l’observatrice consciente et connectée à des états de félicité. C’est un peu comme une magnifique toile de fond fluide et vaporeuse qui se tisse et prend place en filigrane dans le flow de ma vie. Et quel bonheur !

Avec bienveillance et authenticité,

Marie-Laurence Camus

 

 

Qu’est-ce que le Ho’oponopono?

Le Ho’oponopono est un rituel ancestral Hawaïen, qui était couramment pratiqué au sein d’un village ou d’une famille pour dénouer des situations, délier des conflits et apaiser des tensions entre les membres d’une même communauté. Chacun des protagonistes endossant sa part de responsabilité, pour être juste envers autrui et bien sûr aussi envers lui-même.

Une guérisseuse hawaïenne,  Morrnah N. Siméona pris l’initiative dans les années 70 de l’adapter à notre mode de vie actuel pour en faire un usage plus personnel, sans requérir à la participation de tiers personnes. Il s’agit avant tout de remettre les choses à leur juste place. Pour cela il est nécessaire de se connecter à sa sagesse intérieure et de faire vibrer les mots : désolé, pardon, merci, je t’aime pour transformer une situation.

En Hawaïen « Ho’o est la mise en route d’une action et « Pono » signifie : juste, bon, correct, intègre.
Le Ho’oponopono permet donc de corriger une erreur.

En pratique, on peut répéter ce mantra à haute voix ou dans sa tête.

Désolé, (d’avoir participé à la création de ce qui se produit…)
Pardon, (de ne pas en avoir pris la mesure, je me pardonne aussi pour cette création…)
Merci,  (de me permettre d’en prendre conscience et de me relier à mon être intérieur…)
Je t’aime  (énergie d’amour envoyée à autrui mais aussi à soi même…)

C’est un rituel simple et efficace qui permet de travailler sur soi.
Il s’agit en effet de prendre sa part de responsabilité dans la création d’un conflit ou d’un désaccord.
Cela permet de mettre de la conscience au cœur d’une situation inconfortable et de pouvoir la transformer.
C’est également très apaisant et rassurant, vous pouvez réciter ses mots de façon spontanée au moment où une tension forte avec autrui se présente ou juste après. Cela installe un calme intérieur, une sorte de cadre propice à la bienveillance, à l’apaisement…

Marie-Laurence Camus

La méditation d’accord, mais pourquoi et comment faire?

La plupart des personnes qui méditent témoignent des bienfaits que la méditation leur procure. Calme intérieur, apaisement, retour sur soi, détachement, amélioration de l’humeur… Par ailleurs les scientifiques se sont penchés sur la question et confirment les effets positifs de la méditation sur le cerveau, avec entre autre, une réduction du stress. Le but de la méditation est de nous extraire du flux incessant de nos pensées et de nous positionner en tant qu’observateur ou acteur conscient. Nous sommes alors en capacité de nous connecter à notre être intérieur et de nous dissocier de notre mental.  Cela nous permet d’accéder à un espace de paix et de sérénité qui est celui de notre nature profonde.

Plusieurs types de méditations sont à notre disposition, je vais lister ici les plus accessibles:

La méditation en cours de Yoga:

C’est une méditation qui s’appuie sur un mode de respiration expliqué par le ou la professeur, pratiqué en toute autonomie, qui peut différer d’un cours à l’autre.

La méditation du Son Primordial

Un son, une phrase que l’on se répète ou un mantra tel que le  » Om »  permettent de se relier à une vibration, et de se concentrer sur celle-ci.

La méditation en Pleine Conscience

On se concentre sur l’instant présent, elle est accessible à tous, où que l’on soit.

La méditation Vipassana

Elle es basée sur l’observation de soi, et l’attention que l’on va porter à ses sensations physiques.

La méditation Guidée

Par une personne, une appli ou via Internet, très agréable, elle permet un accès simple et rapide à la relaxation.

La méditation Taoïste

Cette méditation propose de se concentrer sur son énergie afin de la ressentir dans son corps.

Quel type de méditation choisir?

Pour ma part j’ai commencé à méditer il y a quelques années, pour expérimenter, mais aussi avec l’intention d’accéder à une dimension plus vaste de moi.
La première fois c’était avec une amie, elle m’avait proposé de me faire écouter une méditation guidée, afin que je puisse voir si cela me plaisait.
J’ai tout de suite été accaparée si je puis dire, par la visualisation proposée dans la méditation. Cela m’a paru étonnamment facile et très agréable.

Par la suite la pratique s’est installée de façon régulière dans ma vie, en premier lieu grâce à une américaine nommée Caroline Cory, qui diffuse certaines de ses méditations sur le web. Son approche énergétique de la méditation, et sa guidance pour ressentir sa propre vibration sont particulièrement attractives.
Malgré tout, cela me semblait quelque peu fastidieux, de dédier chaque matin dix à quinze minutes à la méditation.

Puis j’ai découvert qu’il était possible de méditer simplement, en se concentrant sur sa respiration. C’est ainsi que la méditation est devenu un rituel des plus agréable qui s’est invité dans mon quotidien. Même 3 minutes le matin au réveil quand on ne veut pas y passer trop de temps, c’est génial. Le cerveau étant encore au ralenti ,
il est très simple de rentrer rapidement en état méditatif. Le plus difficile en réalité est de ne pas s’endormir.

Désormais je pratique différentes méditations, selon mon envie. Pourquoi devrait-on se restreindre à une seule façon de faire?
C’est peut-être ça le secret pour ne pas abandonner, laisser libre court à ses aspirations, à ses envies ou à ses non envies.

Après avoir médité en mouvement, ce qui m’a plu pendant un grand moment, être revenue à la concentration sur la respiration, pratiqué une méditation amérindienne, j’ai créé une méditation qui me relie à la terre et au ciel. C’est un réel plaisir de se laisser porter par le flow de sa guidance intérieure.

De mon point de vue, pour que l’efficacité soit grandissante, il semble nécessaire d’être assidu. Simplement l’assiduité ne doit pas rimer avec contrainte. En combinant les possibilités offertes par les diverses méditations il est possible de se renouveler et de ressentir une certaine liberté.  La liberté de méditer de façon régulière et pourquoi pas de façon créative nous appartient. Il n’y a que soi pour déterminer ce qui nous convient le mieux et résonne en soi.

Marie-Laurence Camus

Les Anges sont-ils à nos Côtés?

Depuis les Premiers textes Egyptiens, les anges sont considérés comme des messagers.
Les écrits originels Ethiopiens (issus du livre d’Hénoch) ont été découverts 200 ans avant Jésus Christ.

Ils comportaient la liste la plus ancienne des anges répertoriés à cette époque. Nous sommes nombreux à accorder aux anges une place très particulière. Les anges auraient le don de pouvoir nous aider au cours de notre existence et seraient là à chaque moment de notre vie, mais aussi à notre service si nous en faisons la demande. Beaucoup d’entre nous ont l’habitude de parler de leur ange gardien…
Et si les anges avaient bien la mission de nous guider et nous aider à franchir les étapes, les épreuves mais aussi pour des choses plus anodines tout au long de notre destinée?
Il suffirait de les appeler et de les nommer pour qu’ils soient tout simplement heureux de nous aider. En lien également avec notre âme, ils nous guideraient vers notre mission de vie.
Voici une assistance dont on ne devrait me semble t’il, ne pas se priver.
Mais alors comment rentrer en contact avec les anges? Il essaieraient au quotidien de nous aider sans que nous en ayons conscience.
Pour Doreen Virtue spécialiste américaine, auteur reconnue, il ne fait aucun doute, les anges sont bien à nos côtés. Ils nous accompagnent tout au long de notre chemin. Ayant la faculté de communiquer avec les anges et les archanges, elle a élaboré entre autre, un jeu de cartes qui comporte 15 archanges. Parfait à mon avis pour vous initier à ce contact particulier. Il est ainsi facile d’avoir accès aux messages que les anges souhaitent vous transmettre. Ce jeu est un compagnon de route ludique et très réconfortant dans les passages compliqués et lors d’interrogations personnelles que chacun peut expérimenter au fil du temps. Il est disponible sur internet et dans divers magasins ésotériques. Tentez l’expérience, vous vous sentirez alors soutenu et guidé de manière indéfectible.
Soyez également attentif aux signes: plumes, chansons, synchronicités… et aux séquences chiffrées que vous voyez sur votre téléphone, sur votre réveil matin ou sur tout autre support. C’est de cette façon que les anges essaient de nous contacter et d’attirer notre attention. Certains chiffres se répètent parfois tels que :111, 2222, 1234, ils suffit d’aller sur le web et vous connaitrez alors leur signification.

Marie-Laurence Camus

Découvrez les différentes approches de l’Hypnose !

Qu’est-ce que l’hypnose? D’après les praticiens il s’agit d’un état modifié de conscience induit par une relaxation profonde.
Il est ici question de passer au-delà des filtres de notre analyse, de nos réticences, de notre volonté de contrôler…On peut distinguer différentes approches de l’hypnose:
L’hypnose Ericksonienne, l’approche la plus pratiquée habituellement par les hypnothérapeutes qui met le demandeur dans un léger état de modification de conscience pour atteindre un objectif prédéfini. Très efficace pour contre carrer les addictions et les comportements schématiques.
L’Hypnose Classique celle élaborée en premier lieu, à priori performante et utile. Le Thérapeute fait une induction auprès de son patient par la parole et peut approfondir la transe s’il le souhaite afin d’encrer de nouvelles habitudes. Cette pratique est aussi utilisée sur scène à la manière d’un spectacle, pour cela le show man doit en premier lieu sélectionner les personnes les plus réceptives.

L’Hypnose Humaniste
, qui propose de placer le patient en ouverture de conscience. Dans cet état de conscience augmentée, la personne guidée par le thérapeute a des prises de conscience, et place elle même des inductions tout en étant guidée par le praticien.

Marie-Laurence Camus

Astuces et méthodes pour réussir ses projets !

Comment réussir ses projets ? C’est en s’inspirant de coachs américains, mais aussi à travers les outils performants utilisés en entreprise et avec un esprit d’analyse affuté que cette jusque-boutiste a condensé les techniques du moment pour aider à chacun à avancer. A la fois agenda perpétuel et compagnon de route, ce carnet est ludique et simple à utiliser. Il aide à mettre en place des actions qui permettront de trier, classer, organiser etc,  afin d’atteindre un ou plusieurs objectifs. Qu’ils soient professionnels ou personnels, de grandes envergures ou plus accessibles !

Ce carnet au design épuré et graphique, est un condensé de méthodes ludiques et faciles en mettre en œuvre que l’on utilisera au quotidien.
Confectionné avec des papiers de créations, chacun aura plaisir à prendre en main cet objet incarnant les étapes à franchir.
Le carnet de projets est livré avec un mode d’emploi très précis pour vous accompagner durant 180 jours.

Carnet de projets 23h59 Editions-

Édition limitée à commander sur :

www.23heures59.com

Marie-Laurence Camus